Les articles

L'Amygdale, régulateur des émotions

L'Amygdale, régulateur des émotions

L'amygdale, est un ensemble de noyaux de neurones situés dans la profondeur des lobes temporaux. L'amygdale fait partie du système limbique, et son rôle principal est le traitement et le stockage des réactions émotionnelles.

Quelle relation l'amygdale entretient-elle avec les émotions?

L'amygdale est responsable de notre évasion des situations à risque ou danger. Il semble être lié à la gestion de nos émotions, ainsi qu'à d'autres processus psychologiques de base, tels que l'apprentissage et la mémoire.

L'amygdale est comme un interrupteur qui commute ces sentiments qui enlèvent notre raison en temps de tension.

Enlèvement par l'amygdale est un terme inventé par le psychologue Daniel Goleman (auteur et chercheur dans le domaine de l'intelligence émotionnelle), qui fait référence à une explosion émotionnelle qui dépasse les limites émotionnelles habituelles chez l'individu. Nous ne parlons pas d'un trouble psychologique, mais d'un épisode d'émotivité élevée qui annule la capacité de la personne à penser clairement, de sorte qu'il agit totalement aveuglé par ses émotions, kidnappé par son état de forte activation émotionnelle.

L'amygdale sauve et gère nos émotions les plus irrationnelles. Il est chargé de réguler les sensations. Il nous aide à trouver la stratégie nécessaire pour résoudre une situation de stress, de peur ou de danger et nous donne une vision équilibrée de ce qui se passe autour de nous. Bref, c'est la partie du cerveau qui nous permet de ne pas paniquer ni s'inquiéter.

L'amygdale aussi il nous prépare une réaction émotionnelle anxieuse et impulsive, mais une autre partie du cerveau est responsable du développement d'une réponse plus appropriée. Le régulateur cérébral qui déconnecte les impulsions de l'amygdale semble être à la fin d'une voie nerveuse qui va au néocortex, dans le lobe préfrontal. La zone préfrontale constitue une sorte de modulateur des réponses apportées par l'amygdale et d'autres régions du système limbique, permettant l'émission d'une réponse plus analytique et proportionnée.

Conclusions

Ainsi, comme nous pouvons le voir, les émotions sont une partie très importante de l'exercice de la raison. Entre ressentir et penser, l'émotion guide nos décisions, travaillant avec l'esprit rationnel et entraînant ou bloquant irrationnellement la pensée.

N'oubliez pas de vous abonner à notre chaîne YouTube de psychologie et d'éducation